23 Mars – Soirée d’ouverture

21h – 1h

 

Pour cette soirée, nous vous proposons 3 groupes :

- Natural Weeding

- Les Tripotesec

- Rules of Peace

Pour cette soirée d’ouverture, vous êtes invités à voter pour votre groupe préféré (lequel remportera un Pass festival de 5 jours pour venir profiter des autres soirées).

Natural Weeding :

Voici un petit descriptif du groupe (tiré de leur page facebook) : « Natural Weeding, c’est d’abord du groove. Funk, jazz, soul, hip-hop, tout est bon à prendre pour faire monter la sauce, dans le métissage coloré des diverses influences des membres du groupe. Petit à petit, Natural Weeding définit son style, son domaine, dont il n’hésite pas à sortir pour toujours se renouveler, en laissant la part belle à l’improvisation. C’est aussi une solide section rythmique qui joue sur scène comme un seul homme, une section cuivre pêchue aux thèmes ravageurs, une chanteuse à la voix unique, et un rappeur aux textes finement ciselés, décalés et décapants.
Mais Natural Weeding, c’est surtout une bande de 7 copain, qui se font plaisir sur scène, un plaisir enthousiaste, et surtout, communicatif ! »

 

Les Tripotesec
tiré de leur site  : « Les Tripotesec sont un groupe originaire de Vienne (38200) qui oeuvrent dans la chanson humoristique et la musique festive. Après plus d’un an d’écriture et de répétitions, c’est en mai 2009 que le groupe commence sa tournée dans la région avec seulement deux musiciens (guitare/chant et batterie).Après l’enregistrement de leur 1er album, Un Suppo de Fraîcheur, le groupe s’est agrandi. Aujourd’hui ce sont 6 artistes qui présentent un spectacle vivant d’une heure et demi. « Notre but est que les gens, après une semaine de boulot parfois fatiguante, viennent oublier leurs soucis et repartent avec le sourire ».C’est un défi réussi pour les Tripotesec car leur spectacle est un vrai concentré de bonne humeur, d’humour et d’autodérision accessible à toute la famille.
.
.
Les membres du groupe

Vouvou (batterie)

Depuis ses 2 ans et demi, Vouvou n’a jamais arrêté de travailler ses solos de batterie, mais à la flûte de pan à cause du bruit pour les voisins. Son étrange intérêt pour les lamas à poils courts le poussera à monter un club dont il restera le seul adhérent pendant 18 ans.
Voulant reprendre sa vie en main, il ressort ses baguettes et sa batterie, travaille jours et nuits pour être le meilleur et pour pouvoir jouer dans des groupes comme AC/DC ou les Rolling Stones et finit finalement par rejoindre le célèbre groupe de musique pour personnes agées : Les Tripotesec.

 

 

 

 

 

Biscotte (chant, guitare)

Doté d’une capacité vocale plus ou moins indéfinissable, Biscotte a donné son nom au cours du 19è siècle à une tranche de pain cuite composée exclusivement de farine qu’on aimera partager avec ses amis lors de petits déjeuners mais là n’est pas le sujet.
Malgré les conseils avisés de ses amis et de sa famille le décourageant de chanter dans le groupe, c’est par la force des choses, et par un manque de personnel artistique, qu’il s’emparera du microphone pour nous chanter des chansons plus ou moins… euh comment dire… expérimentales.

 

 

 

  Dan (guitare)
Dan c’est le guitariste le plus de bonne humeur du monde. Personne ne l’a jamais vu dans un autre état que de bonne humeur.
Il a attendu toute sa vie de trouver un groupe intéressant, culturellement attractif et enrichissant et a finalement décidé de s’engager auprès des Tripotesec parce qu’on fait pas toujours ce qu’on veut dans la vie.
Dan garde malgré tout sa bonne humeur.

 

 

 

 

Jéjé (basse)
Si il n’avait pas choisi de faire de la basse, Jéjé rêvait d’être chanteur. Heureusement pour tout le monde il a choisi la basse.
Il est engagé dans plusieurs actions humanitaires comme la lutte contre la fabrication des cordes de guitare en testicule de chat vivant ou pour l’apprentissage du Japonnais avant la seconde maternelle. Comme au Mc Do, nous acceptons Jéjé comme il est.

 

 

Pédro (trombone)
Pédro croît depuis sa naissance être la réincarnation de Michaël Jordan et c’est pour ça qu’il s’est mit à jouer du trombone. Devant tellement d’enthousiasme, personne n’a eu le courage de lui dire que Michaël Jordan n’était pas un tromboniste mais plutôt un basketteur, mais surtout qu’il était encore vivant. Un jour en regardant un match de basket à la télé il découvre la triste réalité concernant son idole et décide de se mettre au basket. En fait il était vraiment trop nul en basket alors il a continué le trombone quand même. Au fond du trou il décide d’appeler un service d’aide aux personnes déprimées et se trompe de numéro pour, sans faire exprès, appeler Les Tripotesec. Ces derniers décident de l’engager pour l’aider à retrouver un but dans la vie.

 

Juanito (trompette)
Né à l’âge de 14 ans au sud de l’Espagne, Juanito a toujours voulu être mexicain au fond de lui car il trouve que ça fait carrément plus magnanime même si il est pas vraiment sûr de la définition du mot magnanime. En plus il aime bien les Tacos donc ça fait au moins une bonne raison. Son créneau c’est les Mariachis et sa chanson favorite c’est la Cucaracha. Bref toutes ces bonnes raisons l’ont conduit à postuler pour le groupe de musique, tristement connu pour ses vannes douteuses, Les Tripotesec. »

- Rules of peace

 

Tiré de leur Facebook, voici un petit descriptif du groupe :

Groupe de reggae aux influences éclectiques. Vainqueur des Tremplins de l’Isère 2011, et du tremplin du CROUS 2012..

Formé en 2009, R.O.P est né de la rencontre d’un groupe de musiciens originaires d’Isère avec Missah chanteur reggae du 74.
Rules of Peace propose à son public un reggae métissé, qui s’imprègne des différents courants historique du Reggae (Ska, Nu-roots, Dub, Dancehall) mais aussi des influences de chacun pour distiller un son dansant et festif.
Avec des textes en français et en anglais, le groupe s’inscrit dans la tradition du reggae avec des textes engagés, qui véhicule un message de fraternité et d’égalité pour tous.

Premier Album autoproduit sorti le 08 Octobre 2011.